TÉLÉCHARGER PLUSIEURS FICHIERS RAPIDSHARE


8 avr. Par exemple, il est impossible de télécharger plusieurs fichiers en même temps, et il faudra attendre que le premier soit terminé pour lancer le. Ainsi vous pouvez très bien télécharger un fichier sur RapidShare, MegaUpload, Pour lancer plusieurs téléchargements chez un seul hébergeur, un compte. Télécharger plusieurs fichiers en même temps, sans attendre, sur Rapidshare, MegaUpload, MediaFire, DepositFiles et une centaine d'autres services.

Nom: PLUSIEURS FICHIERS RAPIDSHARE
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Libre!
Système d’exploitation: iOS. Android. Windows XP/7/10. MacOS.
Taille:63.53 MB

TÉLÉCHARGER PLUSIEURS FICHIERS RAPIDSHARE

Une fois reçu, n'oubliez pas de l'installer et profitez enfin du web, en mieux! Pour trouvez vos fichiers accédez à menu "Téléchargements" de votre navigateur ou appuyez simultanément sur les touches "Ctrl" et "J" de votre clavier. Afin de prendre en compte votre avis, merci de confirmer que vous n'êtes pas un robot :. Participez aux discussions Recevez des notifications Profitez du mode sombre. Créer un compte.

7 févr. Tags: fichiers Logiciels meilleurs Rapidshare télécharger JDownloader: télécharge plusieurs fichiers simultanément, extraction automatique. uGet est un gestionnaire de téléchargement libre comprenant de nombreuses fonctionnalités pour traiter des fichiers par lots et selon plusieurs. Gestionnaire de téléchargements dédié à Rapidshare et Megaupload. Gestionnaire de téléchargement compatible avec plusieurs dizaines JDownloader est compatible avec une longue liste d'hébergeurs de fichiers en ligne. logiciels de téléchargement; Download Express; Free Download Manager; Autres En fait, plusieurs liens seront utilisables pour télécharger le(s) fichier(s). Facilite les téléchargements avec les services Megaupload et Rapidshare pour les Il permet de télécharger plusieurs fichiers en même temps et de mettre en.

Alors la guerre civile des flux a-t-elle un sens?

Arf, on peut pas éditer. Il y a aussi une version windows du logiciel sur le site. A tester donc pour ceux que ça intéresse.

Essayer Cryptload. Ma licence globale était prémonitoire?

A signaler aussi le moteur de recherche DDL direct download de Cyril du blog curul. Une fois reçu, n'oubliez pas de l'installer et profitez enfin du web, en mieux!

Pour trouvez vos fichiers accédez à menu "Téléchargements" de votre navigateur ou appuyez simultanément sur les touches "Ctrl" et "J" de votre clavier. Afin de prendre en compte votre avis, merci de confirmer que vous n'êtes pas un robot :.

Participez aux discussions Recevez des notifications Profitez du mode sombre.

Créer un compte. Vous avez déjà un compte? Utilisateur Mot de passe J'ai oublié mon mot de passe.

Rapidshare Plus

Se connecter. Créer un nouveau compte. Connexion via Google, Facebook, Twitter ou Github. Jdownloader jdownloader 2 Beta. Note : 4. Posez vos questions.

Gestionnaire de téléchargement compatible avec plusieurs dizaines d'hébergeurs en ligne Téléchargé fois les 7 derniers jours. Un an après, alors que les premiers mails d'avertissement n'ont toujours pas été envoyés, le gouffre technologique s'est encore creusé et le direct download ddl est chaque jour plus puissant face au vieillissant peer-to-peer , seul protocole de téléchargement que les mouchards de l'Hadopi surveilleront.

Le peer-to-peer , c'est l'époque bénie du téléchargement illégal, une série de logiciels mythiques nés dans le sillage du précurseur Napster : eDonkey, Kazaa, Audiogalaxy, Limewire, BitTorrent Dans les logiciels modernes de peer-to-peer , le système est décentralisé, c'est-à-dire que chaque membre qui partage un fichier donne un peu de sa bande passante pour que les autres puissent le télécharger.

Jdownloader

Le système a fait naître une utopie du partage désintéressé et de la libre circulation de la culture dont le point d'orgue aura été l'élection au Parlement européen en d'un candidat du Parti pirate suédois. En et , le peer-to-peer voit apparaître la concurrence du direct download avec l'arrivée de deux sites, Megaupload et Rapidshare , qui vont devenir des mastodontes du téléchargement et briser les illusions des pirates de la première heure.

L'architecture technique n'a plus rien à voir, tout est centralisé dans de puissants serveurs qui hébergent les fichiers et les renvoient à la demande au téléchargeur. Conséquence: il n'y a plus ou presque d'arrêt inopiné du téléchargement sous prétexte qu'un Australien qui hébergeait le fichier est parti se coucher.

Les 9 meilleurs logiciels pour télécharger des fichiers sur Rapidshare

Le direct download garantit la sécurité du téléchargement: à toute heure, sur tous types de fichiers, ça télécharge à peu près à la même vitesse. Sur Rapidshare et Megaupload, c'est le règne des leechs , les internautes viennent se servir comme au fast-food sans qu'on leur demande de participer à une communauté.

Cette philosophie consumériste déplaît beaucoup aux pionniers du peer-to-peer.

En France, la médiatisation des ennuis judiciaires du forum de partage de liens Wawa-Mania a engendré une bataille d'Hernani du téléchargement illégal , voyant s'affronter les romantiques du peer-to-peer et les jeunes fougueux matérialistes du direct download. Comme au drive-in, on ne fait que passer sur Rapidshare et Megaupload. La particularité de ces sites est qu'ils n'ont pas de moteur de recherche interne comme les logiciels de peer-to-peer hors BitTorrent.

La fonction de recherche est donc sous-traitée à tout un écosystème de sites et de blogs qui référencent les liens vers des disques, des films, des séries ou des jeux vidéo hébergés sur les plateformes. Mais la plus grosse partie du travail de recherche est en fait sous-traité au spécialiste du genre, Google.

Il suffit de taper n'importe quel nom d'album à succès pour que le moteur de recherche renvoie directement avec sa fonction Suggest vers ces sites de direct download :. Avec le peer-to-peer , le piratage était circonscrit à la périphérie.

RapidShare Download Accelerator

Il fallait télécharger un logiciel spécialisé et quitter le web pour un autre protocole. Le direct download , au contraire, est fortement implanté en centre-ville sur l'artère principale du web, Google.

La fonction Suggest du moteur de recherche expose tous les internautes au phénomène, même s'ils ne cherchent pas à télécharger illégalement. La jurisprudence internationale oblige Rapidshare et Megaupload à enlever tous les contenus illégaux lorsqu'ils leur sont signalés par les ayants droits, mais uniquement lorsqu'ils leur sont signalés.

L'hypocrisie est donc totale: les sites de direct download suppriment les contenus, en sachant bien que dans l'heure, un autre internaute remettra en ligne le même contenu. La riposte des ayants droit ne sert qu'à faire pointer certains liens dans le vide l'enjeu étant que ce soit ceux qui apparaissent en premier sur Google , mais ces liens existent toujours ailleurs, pour peu que l'internaute se donne le mal de chercher.

Autre riposte juridique possible pour les majors: faire condamner les warez.